in ,

Un souffle sous les masques – Islène volet 3

Islène n’avait jamais pensé que le silence puisse être si assourdissant car, bien que personne ne communique de griefs, les reproches ne cessent de fuser à travers le moindre regard en coin, le moindre mouvement de lèvres qui se pincent, les corps demeurant figés, plastifiés parce qu’après tout, il faut bien être, il faut bien se montrer, la fuite signifierait la défaite. Elle repense à cette citation de Sartre qu’elle n’avait jamais vraiment prise au sérieux et peu comprise, à part ce qu’elle avait pris pour une originalité d’auteur, « Chaque parole a des retentissements, chaque silence aussi ».

Cliquez sur l’image pour lire la suite de la dilitt spéciale confinement. Comment Islène vit-elle son retour chez ses parents?

Ou cliquez sur ce lien : Un souffle sous les masques Islène3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un souffle sous les masques – Glycine 2

Ecrire un livre avec vos enfants : le choix d’un sujet libérateur